Chef’s table, saison 3 : rencontre avec David Gelb

by Raphaële Marchal

C’est officiel, en septembre, les 4 épisodes de la saison 3 de Chef’s Table seront en ligne sur Netflix, un allié fidèle et précieux dans l’aventure des films de chefs.

C’est chez Alain Passard, l’un des chefs racontés dans cette 3ème saison -aux côtés très côtés d’Adeline Grattard, Alexandre Couillon et Michel Troisgros, que David Gelb, réalisateur des films, a dévoilé quelques sous-la-nappe, entre 13 grand plats (en images).

IMG_6475IMG_6473

IMG_6481IMG_6483

Rencontre avec David Gelb, un réalisateur fasciné, fascinant, fascinationniste.
(Traduit de l’anglais) (ouais ouais)

Comment s’est faite la sélection des chefs de la saison 3 ?
Je voulais 4 chefs français, c’était dur de choisir, et difficile de les  convaincre ! Le tournage s’étale sur 10 jours, les interviews durent jusqu’à 6 heures d’affilée, c’est un gros engagement de leur part, surtout quand on connait leurs emplois du temps. Et au-delà du chronophage, on leur demande de raconter leur histoire, de manière très personnelle, ce qui représente une vraie mise à nu.

Vous êtes heureux de ce nouveau cru ?
Oui ! Tous ceux qu’on voulait ont dit oui, il n’y a pas de « plan B ». Pour les aider à se dévoiler et à accepter leur image quand ils voient le film, leurs proches jouent un rôle majeur. Pour la plupart, ils révèlent des choses qu’ils n’avaient jamais dites, voire ne savaient même pas sur eux même, donc il ont besoin de soutien.

IMG_6485

IMG_6490IMG_6476

Comment est né le tout premier épisode ?
En fait, il est né avant l’oeuf. Tout a commencé pendant que je travaillais sur Jiro Dreams of Sushi, mon premier film. Les sushis étaient mal compris avant, les gens me disaient « mais ça va être chiant, un film sur du riz et du poisson ! », personne n’y croyait, j’ai levé des fonds et j’y suis allé seul. J’avais envie de présenter le sushi comme un art, et le chef comme un artiste, et de parler des sacrifices d’un homme, de son arrivée au sommet. Après ça, j’ai eu envie d’en tourner plein d’autres, et j’ai pensé à une série, partout dans le monde. On a beaucoup de chance, avec mon équipe, d’avoir Netlfix à nos côtés. Ils ont été les seuls à nous dire oui, et avec enthousiasme.

Que pouvez-vous dévoiler sur l’épisode Alain Passard ?
Les saisons inspirent sa cuisine, et lui-même s’inspire de ses souvenirs, des plats de sa grand-mère par exemple, une cuisinière hors-pair. Sans en dire trop, c’est un épisode sur la prise de risque et sur le culot. Il a failli tout perdre en arrêtant la viande, il lui a fallu plus d’un an et demi pour prendre sa décision, il était effrayé, et en même temps déterminé.

IMG_6494

IMG_6495IMG_6496

Est-ce que vous voyez un lien entre votre épisode sur Massimo et le choix du 50Best ?
Oh non je n’oserais pas tirer la couverture à moi, mais ce qui est sûr, c’est qu’il le mérite ! Cet épisode était vraiment bien, Massimo est le client parfait pour ce genre de projet, c’est à la fois une sublime histoire d’amour entre un chef et la cuisine italienne, et entre un chef et sa femme, Lara, une personne extraordinaire aussi. Etre mariée à un chef, c’est accepter qu’il vous trompe avec son restaurant.

Vous êtes combien dans l’équipe ?
En tout, une vingtaine. Il faut une armée ! (Pour Jiro, ils étaient 5)

IMG_6487

Vous devez ressentir des choses très fortes pendant les tournages ?
Avant chaque épisode, j’ai peur, je suis terrifié, et puis à chaque fois, au bout d’une ou deux interviews, il y a un moment d’apesanteur où je sais que je la tiens, l’histoire, je sais qu’elle est belle, et j’en connais la fin, et c’est un moment incroyable, qui arrive à chaque fois. J’ai la chair de poule quand ça arrive.

Est-ce que les chefs vous disent merci ?
Ça dépend des chefs ! Certains disent « merci » et certains disent « de rien ! » Mais je ne dirai pas qui ! (Rires)

IMG_6503IMG_6506

Un scoop sur la saison 4 ?
Elle est finie, elle sortira en 2017. On a tourné tous les épisodes d’un coup, pour éviter que certains de l’équipe n’aillent pas travailler ailleurs, et on les diffuse de manière très étalée.

Une quatrième saison de grands chefs toujours ?
Non ! Un chef qui fait des ramens à 20$, une femme qui n’a même pas de restaurant, on ratisse beaucoup plus large. La saison 4 est pleine de surprise, il y a même le chef le plus méchant qu’on aie jamais filmé !

IMG_7981

N’en pouvant plus d’attendre, je suis allée plonger chez Alexandre Couillon, mais DIANTRE que c’est bon ! Rarement (jamais ?) connu des assiettes aussi parfaites d’évidence. Prodigieux. De la première à la dernière goutte. Et merveilleusement raconté par un chef complètement habité.

IMG_7871

IMG_7883IMG_7888 IMG_7901IMG_7904

Ne jamais sous-estimer le pain, le beurre et le mignardises.

IMG_7868IMG_7975

Rendez-vous sur Netlfix en septembre…

Addiction par ici.