Bistrot Valois : C’est pas trop mal ce qui se passe ici

by Raphaële Marchal

Il y a les adresses découverte, où l’on va pour se mouiller, s’essayer à des aventures de goût, comme des ovaires de volaille ou des langoustines crues aux fourmis vivantes, dans un restaurant tout blanc où le service se fait en lunettes noires.

2015-04-02 18.33.04

Le bistrot Valois, c’est l’exact opposé.

Une cuisine qui frise le simplissime, un accueil particulièrement intime, un décor brut et chaleureux, droit au but.

Pourquoi aller au restaurant si c’est pour se retrouver chez soi ?

2015-04-02 18.32.392015-04-02 18.56.40

Parce qu’on y est bien. Que le bistrot Valois se trouve sur une place d’une rare beauté, que le service sourit jusqu’au ciel, que les assiettes répondent exactement à ce qu’on attend d’un bon bistrot (sauf le pain, boudeur), et que parfois, on a envie de ça.

Ah j’oubliais, au bistrot Valois se trouve… Un bar à chiens. Ça fait une raison de plus.

2015-04-02 18.34.57

Une carte très courte, des produits frais, une très bonne vinaigrette. Parmentier, andouillette, potage, pièce du boucher… Le genre de carte qui ferait baver Obélix.

Dans ces cas-là, j’opte toujours pour le tartare. Mon grand-père disait que c’est à ça que l’on reconnait un bon restaurant.

Assaisonné, très honnête, avec condiments-qui-arrachent à part, bonnes pommes grenailles et salade verte… Une cuisine qui ne demande pas de réflexion, qui repose l’esprit, qui recentre le déjeuner sur les conversations autres que celles qui se mangent. Une aubaine pour les serial-food-décortiqueurs.

2015-04-02 18.57.04

Glaces et sorbets Terre Adelice en pleine forme : nougat, café, myrtille pour moi (ma passion), qui n’avaient d’ailleurs pas besoin de coulis pour avoir fière allure, et bon café serré.

2015-04-02 19.40.06

Le bistrot Valois fait les choses bien, sans pousser la ola, et ça fonctionne.

Bistrot Valois
1 place de Valois (1er)
Lundi-Samedi

2015-04-02 18.28.31