La cave de l’insolite. In-solite.

by Raphaële Marchal

Qui me racontait l’autre jour cette anecdote pimpante d’une naine qui avait décidé d’optimiser sa petite-taillesse en dormant chaque soir à un coin différent du lit, pour ne laver ses draps qu’une fois par mois ? C’est le genre d’histoire qui ne se raconte pas n’importe où. Pour commencer une phrase par « tiens c’est drôle, j’ai une pote naine qui ne se laisse pas abattre », faut quand même être au bon endroit. La contrariété verticale ne s’aborde ni au Meurice, ni chez Flunch.

Il faut un décor brut et fouillis, un bon gros brouhaha, un mec moustachu, drôle et détente en salle, des bons vins à 4 euros le verre, une carte expéditive et ultra fraîche, accompagnée d’un petit « ma mère nous a rapporté des saint-jacques de compet’ ce matin ! », des tables en bois, des couteaux Perceval, du bon pain, du méga bon beurre, des blagues, des tonneaux, et surtout, SURTOUT, des toilettes discothèque, ambiance gros son et boules à facette.

10389971_10152605164793978_2339913868725243552_n10801990_10152605165573978_2327615704178779309_n

Voilà.

Rares (très rares) sont ceux qui réussissent le pari du « comme à la maison ». Et puis si je voulais me sentir comme à la maison, je dinerais à la maison. Donc même réussi, finalement, ce pari est d’une vacuité désarmante. Mais là, les frères Axel & Arnaud ont fait fort avec La cave de l’insolite, ouvert il y a 3 ans rue de la Folie Méricourt. Et pour le coup, se sentir comme chez des potes, sans avoir à aider à débarrasser, c’est grisant.

1422505_10152605166103978_365349810399132626_n

On attaque avec un champagne superbement bien fait, sans sucre ajouté, des Saint-Jacques dans leur coquille, barbotant dans un très charmant beurre persillé, et une belle planche de jambon blanc maison. Tableau d’honneur à la qualité du pain et du beurre.

Derrière, les meilleurs rognons que j’aie gouté à Paris, saisis-rôtis et saignants à coeur, servis avec des grenailles au beurre, des chips de panais et un beau jus de viande, impec’. Crème brûlée hyper légère, au bon goût d’oeuf et de crème anglaise, surmontée de sucre, sel et poivre (on peut pas se tromper), à base de popopopo, c’est d’la bombe bébé.

10404333_10152605166558978_997783228645313016_n1780628_10152605167268978_7709492066044435815_n

Remarquables rapports qualité-prix, ambiance-prix, goût-prix, smile-prix. Axel n’est pas frileux, lorsqu’il s’agit de sourire.

Si j’étais naine, j’irais quatre fois plus. Et sans absurdité.

Merci Mathilde pour cette adresse épatante.

La Cave de l’Insolite
30 rue de la Folie (oui !) Méricourt
Mardi – dimanche